Depuis 1979 l’association propose : Tai Chi Chuan, Qigong et Bagua Zhang en Bretagne.

- L’association a introduit sur le Grand Ouest la pratique du Tai Chi Chuan et enseigne aujourd’hui les styles Sun, Wudang et Yang.

- L’association a introduit en France la pratique martiale du Tai Chi Chuan : Tui Shou – Da Lu – San Shou et Pau Chui.

- Elle a aussi été la première à proposer en France le Qigong et spécialement celui des écoles du Yiquan dont l’introducteur en France est I. Calimintzos, du Dao Yin Yang Sheng Gong et du Liang Gong Shi Ba Fa.

- Elle reste également la première à avoir proposé sur le Grand Ouest la pratique du Bagua Zhang (Pa Kua Chang) et propose les écoles Orthodoxe et Sun.

Les disciplines chinoise sont ouvertes à tous, avec des objectifs différents selon la sensibilité de chacun :   détente (relaxation, bien-être), aspect sportif (gymnique), aspect santé (thérapeutique), aspect martial (pratique à deux, armes), aspect philosophique.

On pense quelquefois qu’une absence de quelques semaines voir de plusieurs mois est préjudiciable à la pratique du Taiji quan et du Qi gong. On doit se dire que ces absences sont concomitantes à la pratique. Car, comme le dit le “Dao de Jing” :
22. (Trad. Liou Kia-hway)
Qui se plie restera entier,
qui s’incline sera redressé,
qui se tient creux sera rempli,
qui subit l’usure se renouvellera,
qui embrasse peu acquerra la connaissance sûre,
qui embrasse beaucoup tombera dans le doute.

On si l’on préfère :
41. (trad. Liou Kia-hway)

le chemin du progrès paraît rétrograde,
le chemin uni parait raboteux,

Ainsi comprenez bien qu’il est naturel et même logique que la pratique ne s’inscrive pas dans une progression linéaire. Pour en terminer ici avec Lao zi, cela dit, dans la perspective qui nous intéresse, la suite du texte 41 nous informe que la dimension rigoureuse telle que nous pouvons la concevoir généralement n’a pas prise ici :
41. (trad. Liou Kia-hway)

Le grand carré n’a pas d’angles.
Le grand vase est lent à parfaire.

Notre Démarche

Apprendre à gérer son énergie au quotidien avec :

• l’identification et le lâcher des tensions,
• la canalisation des émotions,
• l’adaptation aux exigences de la vie (personnelle, professionnelle …).

La gymnastique chinoise propose :

• des exercices ancestraux transmis depuis 25 siècles,
• des mouvements qui aident à un développement harmonieux des individus,
• des enchaînements de techniques douces qui contribuent au rééquilibrage du système énergétique.

Trois bienfaits issus de la pratique :

• le déblocage des tensions du dos, des bras… qui permet une détente musculaire,
• la tonification des chaînes musculaires,
• une meilleure coordination des mouvements… qui améliore la qualité de la concentration et du sommeil.

Bagua Zhang

En pratiquant la forme, on apprend à garder son centre et à ne pas être perturbé au sens large du mot (on pense ici au stress quotidien). La forme est là pour nous faire bouger, évoluer. Le proverbe dit : « Celui qui parvient à exécuter ces mouvements complexes trouvera son centre en toute circonstance ».

Qi Gong

Exercices physiques connus pour leur efficacité dans le maintien de la santé en Chine, plus spécifiquement pour :

- favoriser la souplesse des muscles et des articulations,
- améliorer les problèmes liés aux troubles digestifs, ostéo-articulaires, respiratoires, etc.

Tai Chi Chuan

Les quatre grands pôles de cette pratique sont :
- enchaînements lents
- pratiques à deux (Tui Shou et San Shou)
- enchaînements rapides
- maniement des armes (ping chi) : bâton, lance, épée, sabre

Les Arts internes

Ces disciplines appartiennent aux arts internes (Nei jia) «souples» en contraste avec les arts externes «durs» (Waï Jia) où seule la force physique prédomine tel par exemple le Kung fu.

Le TAI CHI CHUAN et le BAGUA ZHANG possèdent, selon les écoles, les styles, de multiples aspects :

- ENCHAÎNEMENTS. Les enchaînements sont le pôle de base de la pratique, ils sont pratiqués en solo ou en groupe. Les enchaînements conviennent à tous : jeunes, seniors, femmes, hommes. Cette pratique contribue à une meilleure condition physique, une meilleure relaxation, une meilleure concentration et une plus grande ouverture aux autres.

- PRATIQUE À DEUX est l’un des pôles de la pratique :

- POUSSEE DES MAINS (Tui shou) : ce travail permet de clarifier, d’éprouver, de donner un sens aux gestes et de comprendre une dimension importante du travail gestuel.
- PRATIQUE D’ENCHAINEMENTS (Pau Chui, San Shou) : travail indispensable et incontournable pour celui qui désire approfondir la dimension énergétique «Qi».

- ENCHAÎNEMENTS RAPIDES : Cette pratique replace l’exécutant dans un aspect important de la réalité quotidienne.

- MANIEMENT DES ARMES : Quatrième pôle de la pratique, les armes : épée, sabre, lance, bâton… sont des prolongements du corps ; ces outils favorisent considérablement la compréhension et l’intégration de l’espace.

En savoir plus sur le Tai Chi Chuan, cliquer ici.

En savoir plus sur le Bagua Zhang, cliquer ici.

Le terme QI GONG (Chi-kong ou Tchi Kung) désigne les exercices physiques connus pour leur efficacité dans le maintien de la santé en Chine, de plus :
- c’est une discipline qui favorise la souplesse des muscles et articulations.
- il améliore les problèmes liés aux troubles digestifs, ostéo-articulaires, respiratoires, etc.

En savoir plus sur le Qi Gong, cliquer ici.

Historique du Yi Quan, cliquer ici.